Tout d’abord, un salut amical !

Si vous êtes ici c’est que vous vous intéressez de près ou de loin à la spiruline. Nous ne reviendrons pas ici sur ses caractéristiques, que vous connaissez déjà probablement. Nous y avons consacré un article qui les présente en détail, ainsi qu’un autre qui rassemble les liens vers de nombreux sites sur lesquels vous avez pu accoster au cours de vos séances de surf numérique.

Disons simplement que nous sommes très excités à l’idée que l’humanité embrasse enfin cette amie verte qui lui tend les bras depuis si longtemps et qui lui veut tant de bien. Le petit problème c’est que l’humanité fait la moue… A force de faire progresser sa qualité de vie, de raffinements en raffinements, elle a les papilles sensibles, et il lui est devenu difficile de s’accommoder de goûts un peu… spéciaux. Quant aux comprimés à prendre tous les jours, quel ennui…

Spicoline est née de cette volonté d’accompagner la rencontre entre la spiruline et son amour d’humanité. Et quoi de mieux pour célébrer l’amour que le chocolat ! Un chocolat auxiliaire du désir…et correcteur de saveur.

Une gourmandise utile, pourquoi faire ?

Pour ne pas gâcher une opportunité de se faire du bien. Nous sommes tout simplement persuadés que l’alimentation joue un grand rôle dans les problématiques de santé – que celle-ci soit publique ou individuelle.

Ce n’est pas une découverte fracassante : ce cher Hippocrate le disait déjà en son temps : “Que ton aliment soit ta première médecine”. Il évoquait bien sûr le pouvoir en chacun de nous de jouer le rôle de barrière active contre tous les intrants susceptibles de nous détraquer de l’intérieur. Un conseil plutôt prémonitoire donc quand on pense aux dérives industrielles qui ont succédé aux ravages de la seconde guerre mondiale, et au cortège de problématiques sanitaires qui s’en sont suivies. Mais il n’est jamais trop tard pour se rebiffer, et c’est bien ce que montrent les comportements alimentaires émergeant des consomm’acteurs du monde entier. Comme un écho à la parole du Saint-patron de la médecine occidentale.

Nous ne nous prenons pas pour des professionnels de santé ni pour des gourous nutritionnels. Nous ne faisons pas l’apologie de la spiruline. Nous avons toujours été et resterons d’ardents défenseurs de la diversité, du respect des goûts et philosophies de chacun en matière alimentaire ; mais aussi de la gourmandise occasionnelle (et régulière…) !

Alors non, la Spiruline n’est pas la réponse à tous les problèmes, elle n’est pas un aliment-miracle capable de tenir le mal à distance, ou d’accorder la vie éternelle. Pour ce genre de démesure il faut aller chercher du côté des transhumanistes.

Nous, nous prônons plutôt la modestie, la décroissance, la frugalité… Mais pas l’ascétisme tout de même : Spicoline c’est aussi du chocolat ! Originaires d’Afrique et d’Amérique du Sud nos chocolats noir et au lait sont certifiés bio et délicieux. Et puisque nous évoquons le chocolat, il nous faut mentionner que le chocolat noir est nettement plus intéressant d’un point de vue nutritionnel que le chocolat au lait. Cependant nous assumons nos déclinaisons lactées : l’actrice principale de la production Spicoline est – et restera – la spiruline. Le chocolat n’a qu’un rôle secondaire, et n’est là que pour servir la Star. C’est au public de décider si à tel moment il préfère un film noir ou un film plus édulcoré (voire olé-au lait !), pas à nous !

Nous proposons, vous disposez.

Nous tenons à vous remercier d’avoir lu ces quelques lignes et d’avoir pris le temps de nous connaître un peu mieux. Peut-être nous recroiserons nous dans une supérette bio, sur les réseaux sociaux, ou bien encore chez vous…

Nous essayer n’est pas forcément nous adopter, mais c’est toujours un petit pas vers un monde… forcément un peu plus vert.

Alors, à bientôt !

Translate »